Hydrotect technology is now under registration review of the European Biocida/Products Regulation (BPR) No. 528/2012. 

HISTORIE DE LA CÉRAMIQUE BIOACTIVE

Le concept de céramique bioactive trouve son origine au Japon dans les années soixante. Dans les laboratoires de l’université de Tokyo, se déroula à l’époque une série d’expériences sur les oxydes destinées à déclencher une réaction chimique à travers la lumière, qui pour la première fois donnèrent lieu à l’effet photocatalytique. En 1967, les chercheurs Akira Fujishima et Kenichi Honda découvrirent l’effet nettoyant actif du dioxyde de titane (TiO2) soumis à une photocatalyse. Ils étudièrent ce phénomène, aujourd’hui connu sous le nom de « Honda-Fujishima-Effect », et publièrent les résultats de leurs recherches dans un article intitulé « The Effect of Photokatalysator TiO2 », sorti en 1972 dans la revue Nature. En l’espèce, la réaction qui a lieu en immergeant dans l’eau et en exposant à la lumière un cristal de TiO2 rutile et un fragment de platine, génère des bulles de gaz. L’eau, exclusivement en présence de lumière et sans apport d’énergie électrique, se décompose de cette façon en oxygène et hydrogène. La forte capacité oxydante du TiO2 s’est ensuite révélée en mesure de détruire de nombreux composés organiques. C’est sur ces bases qu’au milieu des années quatre-vingt-dix, une équipe d’ingénieurs du développement de TOTO, leader japonais de solutions pour la salle de bain, a mis au point et breveté l’action de nettoyage passive liée à la photocatalyse : HYDROTECT®. La somme de l’action désagrégeante du TiO2 et des avantages d’une surface super hydrophile, qui sous l’action des rayons UV est en mesure de réduire l’angle de contact avec l’eau, a ouvert la voie à une nouvelle génération de revêtements autonettoyants pour surfaces.

 

LAMINAM + HYDROTECT

 

LE RÉSULTAT DE LA RECHERCHE

Grâce à un important accord de collaboration noué avec le géant japonais TOTO, Laminam est aujourd’hui en mesure de proposer à ses clients le traitement innovant autonettoyant HYDROTECT sur ses dalles céramiques.  Les dalles traitées avec Hydrotect représentent un type de produit éco-compatible innovant, à même de générer des réactions chimiques et biologiques sources de retombées positives en matière antibactérienne, de réduction des agents polluants et d’auto-nettoyage des surfaces, et susceptibles de contribuer de manière déterminante à l’amélioration de la qualité du lieu où elles sont utilisées. Les processus ont lieu sans nécessité d’alimentation électrique, énergétique, ou de renouvellement des composés permettant de maintenir la réaction dans le temps. HYDROTECT est une technologie unique qui confère aux surfaces des propriétés autonettoyantes. En extérieur, les surfaces traitées avec HYDROTECT réagissent à l’action des rayons ultraviolets (qu’ils soient générés par la lumière du soleil ou issus de sources artificielles), en décomposant toute substance organique et en neutralisant les oxydes d’azote (NoX) avec un effet nettoyant. En plus de rendre les matériaux autonettoyants, ce processus a également une action d’épuration à travers la purification de l’air. Les plaques traitées avec Hydrotect® peuvent être utilisées aussi dans des environnements intérieurs. En effet, dans les applications en intérieur, le traitement HYDROTECT, grâce à sa structure spéciale, présente des propriétés antibactériennes et est en mesure d’éliminer les mauvaises odeurs, et cela même dans une pièce sans fenêtres ou en pleine nuit (avec la présence d’une lumière artificielle uniquement). L’efficacité antibactérienne des plaques LAMINAM traitées avec Hydrotect a été vérifiée suivant la norme ISO 27447. Dans les espaces publics, par exemple, l’utilisation de dalles Laminam traitées avec la technologie HYDROTECT empêche la propagation des germes et bactéries et élimine les mauvaises odeurs dérivant de leur action. 

 

1 > AUTONETTOYANT

Les surfaces traitées avec HYDROTECT présentent de grandes propriétés hydrophiles : lorsqu’il pleut, par exemple, il se forme une pellicule d’eau qui détache et élimine les saletés.

 

2 > PURIFIE L’AIR

Exposé aux rayons du soleil, le matériau réagit en formant de l’oxygène actif en surface. Lorsque des substances polluantes entrent en contact avec l’oxygène actif, elles sont neutralisées.

Azote
Oxydes de soufre
Oxygène actif
 
 

Une maison d’une surface approximative de 150 m² revêtue avec HYDROTECT purifie le même volume d’air qu’une parcelle de forêt équivalente à quatre terrains de tennis (environ 1000 m²).

 

Il élimine une quantité d’azote (NOx) équivalente à celle produite par douze automobiles parcourant 30 km par jour.

 

3 > ANTIBACTERIEN

Utilisé en intérieur, HYDROTECT exerce une action antibactérienne, décomposant les bactéries dès qu’elles entrent en contact avec les dalles.

 

 

 

4 > Anti-odour

En intérieur, le traitement HYDROTECT, grâce à sa structure spéciale, présente des propriétés antibactériennes et est en mesure d’éliminer les mauvaises odeurs, et cela même dans une pièce sans fenêtres ou en pleine nuit.